My Ooredoo Algérie : L’application pour gérer son offre Ooredoo

Pour élargir leurs services et répondre à tous les besoins de leurs clients, les opérateurs de téléphonie mobile se sont lancés dans une course sans fin, portant sur des offres et des services et plus précisément les applications mobiles qui permettent aux clients de gérer leurs offres sans passer par les codes USSD.

Djezzy a été le premier opérateur à annoncer son application mobile (lire l’article). Au lancement de son application, Djezzy offre 1 GO d’internet à chaque client qui télécharge et installe l’Application sur son smartphone. Aujourd’hui et après quelques mois du lancement de l’application Djezzy, Ooredoo riposte en lançant sa nouvelle application baptisée My Ooredoo Algérie et comme Djezzy, Ooredoo offre à ses clients 1 GO d’internet au téléchargement et l’installation de l’application.

L’application My Ooredoo Algérie est disponible en téléchargement sur Google Play à partir de ce lien : cliquez ici (L’application n’est pas encore disponible sur AppStore pour iPhone et iPad). Après le téléchargement et l’installation de l’Application, le client doit se connecter avec son mot de passe My Ooredoo. Si le client n’a jamais créé de compte, il doit créer un compte en cliquant sur « Nouvel utilisateur » et introduire son numéro de téléphone. Suite à cette opération il recevra un SMS de confirmation, puis il choisira son code My Ooredoo.

L’application My Ooredoo Algérie offre les mêmes options disponibles déjà sur le site My Ooredoo soit :

  • télécharger et consulter les factures,
  • paramétrer les numéros favoris (préférés),
  • consulter son offre, changer ou activer d’autres offres,
  • recharger du crédit et payer sa facture avec la carte CIB et eStorm,
  • consulter sa consommation et le quota internet restant,
  • etc …

1 COMMENTAIRE

  1. L’offre que vous venez de proposer est fort intéressante.Toutefois sa périodicité doit être revue afin d’avoir un plus grand nombre de nouveaux clients Ooredoo. Bonne continuation. Un admirateur d’Annaba.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here