Apple diversifie ses sources. Le fabricant de l’iPhone est en train de migrer une partie de ses infrastructures dédiées à iCloud vers le service Google Cloud Platform, selon CRN et Re/Code. Un contrat aurait été signé à la fin de l’année dernière, et la transition devrait prendre un an. Jusqu’alors, ces données étaient principalement hébergées par Amazon Web Services (AWS).

Selon plusieurs sources citées par les médias américains, le contrat d’Apple avec Google aurait une valeur comprise entre 400 et 600 millions de dollars, sans plus de précision. Apple aurait payé un milliard de dollars à Amazon en 2015, ce qui représente 90 % de ses dépenses dans les datacenters.

Google s’est lancé récemment sur le marché du cloud, avec son Cloud Platform, avec l’objectif de détrôner Amazon. «Le réseau en fibre de Google est disponible dans de nombreuses zones, et peut avoir un impact plus important [par rapport à ses rivaux]». Ce contrat permettrait à Google de doubler ses revenus dans le cloud. D’après des analystes, ils n’étaient que de 500 millions de dollars en 2015.

Les géants du web sont obligés d’investir massivement dans le cloud

Afin de suivre la croissance d’activité sur le Web et sur les mobiles. Les 10 plus gros groupes Internet mondiaux ont mobilisés près de 36 milliards de dollars dans de telles infrastructures, d’après les estimations de la banque Jefferies en 2015. Amazon Web Services détenait à lui seul 31 % de parts de marché, alors que Google n’en avait que 4 %. Et même si Apple est son plus grand client, il compte parmi ses rangs Snapchat, Coca-Cola, HTC, PricewaterhouseCoopers, General Mills ou encore Best Buy.

LAISSER UN COMMENTAIRE

- Les commentaires contenant des insultes ou des mots indécents ne seront pas publiés.
Please enter your comment!
Please enter your name here